Retour aux conférences

La culture est-elle un levier de développement territorial ? L’exemple du Louvre Lens et du bassin minier

22/01/2019 10:00

Mardi 22 janvier : 10h-11h45, salle Arcole

La culture est-elle un levier de développement territorial ? L’exemple du Louvre Lens et du bassin minier

29 novembre 2004. Le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin annonce que Lens est retenue comme site d’accueil du nouveau Louvre.
Le choix de s’implanter sur l’ancienne fosse 9 de Lens marque la reconnaissance de la Nation tout entière pour ce territoire et une volonté́ de contribuer à la reconversion de Lens et du bassin minier. Le chantier est lancé en décembre 2010 et inauguré deux ans plus tard par le Président de la République François Hollande.
En janvier 2014, le musée accueille son millionième visiteur et, en association avec les forces vives du territoire, est retenu en juin 2015 comme contrat de destination touristique, ALL – Autour du Louvre-Lens, par le Ministère des Affaires Étrangères.
Avec ce contrat, c’est une stratégie de développement touristique à 10 – 15 ans qui s’engage pour faire émerger une destination d’excellence à l’échelle nationale et internationale.

En s’associant, Museumexperts/SITEM et l’IAU, proposent une conférence qui permettra de découvrir cette histoire, toujours en cours d’écriture, qui nous semble particulièrement novatrice et riche d’enseignements pour celles et ceux qui cherchent à utiliser la culture comme levier de développement.
Nous vous proposons une plongée dans l’ambition des acteurs au cœur de ce projet en décrivant également leurs premiers succès, les moments de doute et les défis qui restent à relever à moyen-long terme.

Après une mise en perspective de ce sujet par Vincent Gollain de l’IAU, qui s’appuiera sur plusieurs rapports et missions d’expertise menées en 2018, les intervenants ci-après se succèderont pour offrir une vue à 360° de cette dynamique originale et de long terme visant à contribuer au redéveloppement territorial par la culture :

  • Présentation du Musée et de son rôle dans le développement du territoire, Marie Lavandier, Directrice du musée,
  • Présentation du Contrat de Destination ALL : Norbert Crozier,
  • L’impact en matière économique sur le territoire, Christine Trotignon, CCI Hauts de France,
  • L’impact en matière d’investissement hôtelier et de développement des capacités touristiques : l’exemple du groupe hôtelier Esprit de France, Séverine Quoniam,
  • Témoignages de la Directrice de L’IREST (Université de Paris 1), Francesca Cominelli, et de Ekaterina Travkina, responsable du projet à l’OCDE, qui mènent une étude sur l’impact du musée sur le territoire.

Intervenants

Gollain Vincent

Directeur du Département Economie et spécialiste « attractivité et marketing territorial »

Docteur en Sciences Economiques de l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Vincent Gollain dirige depuis 2014 le Département Economie de l’IAU Ile-de-France (www.iau-idf.fr) qui comprend une petite vingtaine de collaborateurs. Ce département publie régulièrement des notes et études sur les industries culturelles et créatives et le rôle des établissements culturels dans la valorisation touristique des territoires. Il conseille régulièrement les élus, décideurs et services de collectivité en matière de développement économique & touristique et d’attractivité. Il intervient régulièrement dans des conférences et débats publics.

Cominelli Francesca

Directrice de l’IREST. 

Francesca Cominelli est maître de conférences en sciences économiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IREST/EIREST et directrice de l’IREST. Sa recherche porte sur l’économie et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et approfondit les relations entre patrimoine culturel, biens communs, développement durable, innovation et diversité culturelle. Elle a collaboré à des missions de recherche auprès de la Commission nationale italienne pour l’UNESCO, l’Institut National des Métiers d’Art, le ministère de la Culture et de la Communication, l’OMPI, la Banque Européenne d’Investissement et l’OCDE.

Crozier Norbert

Chef de Mission Louvre — Lens Tourisme, ALL (Autour du Louvre — Lens).

Après un DESS Tourisme et une formation à HEC, Paris Norbert Crozier devient expert en ingénierie touristique et en stratégie territoriale. Après notamment différentes expériences avec la région Rhône Alpes, la direction des grands équipements de l’agglomération stéphanoise et sa participation au grand projet régional « St Etienne Métropole Design » il réalise des missions d’expertises comme consultant indépendant .Fin 2010 il a pris les rênes de la Mission Louvre-Lens Tourisme de Pas de Calais Tourisme, une mission d’ingénierie installée à l’initiative du Département du Pas de Calais et de l’Etat. A la genèse de la création de la marque internationale ALL (Autour du Louvre-Lens), , il œuvre à la mise en destination internationale et en récit de cet ancien territoire industriel. Il pilote le contrat de destination touristique « Autour du Louvre Lens » avec 70 partenaires publics et privés La stratégie d’attractivité publique-privée qu’il développe s’inscrit dans une démarche d’économie créative.

Lavandier Marie

Directrice du Musée du Louvre — Lens

Née en 1969, Marie Lavandier est conservateur général du patrimoine, directrice du musée du Louvre-Lens depuis septembre 2016.

Son parcours, à la tête d’établissements et de services tant nationaux que territoriaux, témoigne d’un intérêt pour des approches du patrimoine transversales et interdisciplinaires, ainsi que d’une volonté d’ouverture et de transparence des institutions culturelles.

Historienne de l’art et anthropologue de formation universitaire, elle est titulaire d’un DEA en histoire de l’art du XXe siècle, auteur d’un mémoire sur les polyptiques de Pierre Soulages. Elle a débuté sa carrière en 1995, en tant que conservateur du musée d’art et d’histoire de Dreux. Elle y a mis en place une politique des publics orientée vers l’histoire urbaine de la ville, notamment en direction des quartiers périphériques. Elle a ensuite dirigé le musée du Président Jacques Chirac à Sarran (Corrèze), consacré aux cadeaux protocolaires reçus par le chef de l’État. De 2000 à 2006, elle en a coordonné la construction, le lancement et l’extension.

Marie Lavandier a ensuite été directeur-adjoint du patrimoine et des collections au musée du Quai Branly, où elle a coordonné l’inventaire initial et le récolement décennal des collections (300 000 œuvres). Elle y a également créé une réserve visible et conçu une muséothèque, service inédit de consultation des collections non exposées. Entre 2010 et 2014, elle s’est vu confier la direction du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), dont elle a favorisé le rayonnement par l’inscription dans des réseaux et projets de recherche nationaux et internationaux. Avec le Louvre, elle a œuvré à l’instauration d’une politique de transparence dans la restauration des chefs-d’œuvre du musée, notamment à l’occasion de la restauration de peintures de Rembrandt et de Léonard de Vinci.

De 2014 jusqu’à son arrivée au musée du Louvre-Lens, elle a dirigé les musées de la Ville de Nice, soit 10 établissements labellisés musées de France, dont les MAMAC, musée Matisse, musée des Beaux- Arts Jules Chéret, musée d’archéologie et musée Masséna. On lui doit le pilotage de la saison de treize expositions « Promenade(S) des Anglais » en 2015, sous le commissariat général de Jean-Jacques Aillagon. Marie Lavandier est l’auteur de nombreuses publications, tant sur la représentation du pouvoir, avec La table à l’Élysée. Réceptions officielles des présidents depuis la IIIe République (2005), que la restauration des œuvres d’art ou encore l’art du XXe siècle, avec par exemple Charlotte Salomon, Vie ? ou Théâtre ? (2016). Elle a été directeur de publication de la revue Technè – la science au service de l’histoire de l’art et des civilisations, éditée par la Réunion des Musées Nationaux, de 2010 à 2014. Marie Lavandier préside depuis 2013 le Conseil de l’ICCROM, une organisation internationale gouvernementale compétente en matière de conservation du patrimoine. Elle est également chevalier dans l’ordre national du Mérite. Très engagée sur le territoire depuis son arrivée en 2016, Marie Lavandier fait aujourd’hui partie des Conseils d’administration d’Euralens, Louvre Lens Vallée et Opéra de Lille. Elle est aussi membre de la Commission Tourisme de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Artois, du Conseil de succursale de la Banque de France d’Arras, du Cercle de qualité Euralens et du Comité de sélection des Nouveaux commanditaires de la Fondation de France.

En 2017, elle a présidé, le comité de sélection du Salon des métiers d’art de Lens et reçu en 2018 le trophée des Femmes du Tourisme qui récompense des femmes qui, par leur action, permettent de faire rayonner la France en tant que destination touristique.

Quoniam Séverine

Directrice du développement à Esprit de France.

Collaboratrice d’Esprit de France depuis 2001, Séverine Quoniam est directrice du développement et conseil artistique de la société, après en avoir été directrice juridique. Esprit de France exploite une collection de 14 hôtels haut de gamme détenus en propre, dont 12 à Paris, et fédère une cinquantaine de châteaux et belles demeures répartis sur tout le territoire français via une licence sélective de sa marque. Séverine Quoniam a dirigé l’acquisition de l’hôtel du Louvre-Lens ouvert en novembre 2018, situé face au musée du Louvre-Lens.

Travkina Ekaterina

Policy Analyst & Manager at the OCDE

Trotignon Christine

Responsable Pôle Services Commerces Tourisme au CCI Hauts de France

Ecouter le podcast ou voir le replay