Retour aux conférences

Comment les capitales européennes de la culture ont-elles un impact positif dans la vie culturelle des territoires ?

28/06/2022 11:30
En partenariat avec

Créé en 1985 à l’initiative de la ministre grecque de la Culture, Melina Mercouri, et de son homologue français, Jack Lang, le label Capitale européenne de la culture rythme depuis presque 40 ans la vie culturelle des pays membres de l’Union Européenne. Ce titre, qui a été détenu par 65 villes, désigne une capitale qui doit mettre « en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu’Européen » durant toute une année selon les textes de la Commission européenne. La France accueillera ce label en 2028, suscitant la candidature de 9 villes pour le titre dont le résultat sera connu en décembre 2023. Mais quel est l’impact de ce label pour les villes retenues ? Quel bilan tirer de plus de 30 ans de cette action ? Discussions entre représentants des villes qui ont accueilli la manifestation, actuelles et candidates à ce label.

Intervenants

JEAN-FRANÇOIS CHOUGNET

Ville lauréate 2013 – Marseille

Président du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) – Directeur général de l’Association Marseille-Provence 2013

Administrateur au ministère de la Culture et agrégé d’ histoire, artisan du doublement du budget de la culture en 1981. Administrateur du Musée national d’art moderne au Centre Pompidou (1985-1987), conseiller budgétaire au cabinet de Jack Lang (1988-1990). Directeur des services techniques et commerciaux à la Réunion des musées nationaux (1990-1996), directeur de l’habitat, de la culture et de la solidarité au Conseil régional d’Ile-de-France (1998-2001), directeur de l’Établissement public du Parc et de la Grande Halle de La Villette (2001-2007). Commissaire de l’année du Brésil (2005), directeur du Musée Berardo à Lisbonne (2007-2011). Nommé en 2011 directeur général de l’association Marseille-Provence 2013. Depuis 2015, il est président du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), et son mandat est renouvelé en 2019.

REBECCA ARMSTRONG

Ville Candidate 2028 – Rouen

Déléguée générale Rouen Seine normande 2028

Rebecca Armstrong commence à piloter des projets de territoire, en Normandie, au début des années 2000. Ses carburants ? Les politiques publiques durables, et la concertation citoyenne. La culture et les médias, aussi : elle anime des émissions de télévision et de radio, et un podcast, dès 2017. Elle y interroge philosophes, écrivains, journalistes, créatrices et créateurs sur le monde de demain et les changements de modèles qui nous attendent. Car sa curiosité est aussi insatiable que son plaisir à transmettre.

NANCY BRAUN

Actuellement Capitale européenne de la culture 2022 – Esch

Directrice générale d’Esch2022 – Capitale européenne de la culture

Nancy Braun est la directrice générale du projet Esch2022. La ville d’Esch-sur-Alzette, ainsi que l’ensemble de la région Sud, a été désignée capitale européenne de la culture en décembre 2017 et portera ce titre toute l’année 2022. Nancy Braun est chargée d’assurer la réalisation de ce projet culturel. C’est en 2007 que Nancy Braun a eu sa première expérience professionnelle dans le secteur culturel et elle s’est distinguée par ses talents d’organisatrice en tant que coordinatrice générale adjointe de Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la culture en 2007. Après l’achèvement de ce projet, elle a travaillé pendant près de six ans comme directrice administrative et financière au Barreau du Luxembourg, avant de rejoindre le Parti démocratique (PD) en tant que coordinatrice générale. En 2016, elle a rejoint le Casino Luxembourg dans sa fonction de directrice.

Photo © Eric Devillet pour Esch2022

ELEONORE ASSANTE

Ville Candidate 2028 – Reims

Directrice Reims 2028 – Capitale Européenne de la Culture

Historienne de l’art et diplômée de Neoma Business school, Eléonore débute sa carrière à la fondation Culture & Diversité où elle pilote des programmes d’accessibilité à la culture et aux arts. Elle y acquiert la conviction que la philanthropie est un axe majeur du changement sociétal. Elle rejoint l’ambassade de France en Italie pour ouvrir au public le Palais Farnèse. Elle y organise une exposition internationale majeure qui attire 170 000 visiteurs et rassemble plus de 300 oeuvres de monde entier. Eléonore prend la direction de la Fondation Raymond Devos et ouvre à Saint-Rémy les Chevreuses le premier musée consacré au music-hall en France qui obtient la labellisation Maison des Illustres. Elle y travaille à démocratiser la pratique théâtrale pour les jeunes éloignés de la culture. Elle dirige le fonds de dotation Entreprendre pour Aider qui défend la place de la culture comme vecteur de soin et de bien-être. Puis elle prend les rênes de la fondation de l’académie nationale de médecine et y crée un think tank ouvert à tous sur des thèmes majeurs de santé publique dont la santé des femmes. L’enjeu principal pour Eléonore est de fédérer autour de projets complexes des acteurs très différents ce qu’elle porte à travers Reims2028.

INA PUKELYTE

Actuellement Capitale européenne de la culture 2022 – Kaunas

Productrice d’événements et de spectacles à Kaunas, Capitale européenne de la culture 2022. 

Ina Pukelytė est écrivain et chercheuse à l’université Vytautas Magnus, actuellement productrice d’événements et de spectacles à Kaunas, capitale européenne de la culture 2022. Elle est l’ancienne directrice du musée national de Kaunas Čiurlionis et l’ancienne directrice du théâtre dramatique de Kaunas. Elle a publié un roman Les filles de l’avenue de la liberté en 2020 et une monographie Le théâtre juif en Lituanie pendant l’entre-deux-guerres en 2017.

YVES VASSEUR

Ville lauréate 2015 – Mons

 

 

LAURE PRESSAC

Moderatrice

Beaux Arts & Cie, Directrice du pôle ingénierie culturelle Beaux Arts Consulting

Diplômée de Science Po Paris, de l’ESSEC et de Paris I en histoire de l’art, Laure Pressac travaille depuis 20 ans auprès des institutions culturelles, parmi lesquelles l’agence Magnum, le musée du Louvre, ou encore le centre Pompidou. Elle a été directrice de la stratégie, de la prospective et du numérique au Centre des monuments nationaux, de 2014 à 2019, où elle a notamment lancé l’incubateur du patrimoine et développé des modèles innovants comme le projet de l’Hôtel de la Marine. Laure est également guide conférencière, et enseigne à Sciences Po Lille et Sciences Po Paris sur les sujets du management de projets et de l’entrepreneuriat culturel.

Ecouter le podcast ou voir le replay