Retour aux conférences

Odeuropa

14/09/2021 10:00

Nous avons la chance d’accueillir et de présenter ODEUROPA, un projet européen qui va nous faire découvrir ce qui s’attache le plus aux hommes et à leurs univers : leurs odeurs.

Rien n’est plus familier, rien n’est plus subtil, rien n’est plus versatile que l’odeur, lorsqu’elle peut se nommer. Par exemple : arôme, bouquet, effluve, émanation, empyreume, exhalaison, fragrance, fumet…Ou mieux encore lorsqu’elle peut se qualifier, qu’elle soit douce, capiteuse musquée, suave, ou mielleuse, ou bien encore écœurante, fétide, nauséabonde méphitique, nidoreuse ou simplement puante.

Comment capter et nommer l’odeur d’un manuscrit dans une bibliothèque aux collections historiques, celles des draps du Lancashire, des soies et velours hollandais au XVIIe siècle ? Il ne faisait pas bon « sentir le lapin » dans les années 1860 si l’on voulait fréquenter la haute société quoique il fût possible, même de son vivant, mais après beaucoup d’efforts, d’entrer en « odeur de sainteté ».

Tout cela ODEUROPA se donne pour objectif de l’explorer, de le détailler, de l’analyser. Et, grâce aux techniques numériques, cet infini de sens s’agrégera pour former « l’épine dorsale de l’encyclopédie des senteurs du passé ».

Intervenants

INGER LEEMANS

Professeur d’histoire culturelle à l’université libre d’Amsterdam (Vrije Universiteit) et à l’Académie royale des Pays Bas pour les arts et les sciences. 

Inger Leemans est professeure d’histoire culturelle à l’université Vrije d’Amsterdam (VU) et chercheuse principal (PI) du laboratoire néerlandais du KNAW Humanities Cluster. Ses recherches se concentrent sur le début de la période de l’histoire culturelle (1500-1850), l’histoire des émotions et du corps, du savoir et plus généralement des humanités numériques. Inger Leemans est membre du comité scientifique européen en charge du patrimoine culturel, et de comités nationaux néerlandais pour le patrimoine culturel, la langue et la culture. A l’Université, elle a mené à bien CLUE+, un centre de recherche inter facultés sur la culture, la connaissance, l’histoire et le patrimoine. Elle est également la co-fondatrice d’ACCESS qui est un centre de rechercher inter disciplinaire dédié aux émotions et aux études sensorielles à Amsterdam. Professeure Leemans a coordonné et a participé à plusieurs projets tels que, CLARIAH+, Golden Agents, REPUBLIC, Embodied Emotions (développant un modèle pour saisir les émotions dans l’histoire) et pour visualiser l’incertain (Centre néerlandais d’eScience).

Intervention

CECILIA BEMBIBRE

Scientifique du patrimoine.

Ces dix dernières années, elle s’est concentrée sur le rôle des odeurs dans le patrimoine, en développant un cadre pour identifier et conserver les odeurs historiques. En travaillant avec les organisations patrimoniales, les conservateurs, les chimistes et les parfumeurs, elle a conservé les senteurs d’une bibliothèque historique, d’un pot-pourri du 17 ème siècle et l’odeur de la moisissure dans des églises anciennes. Cécilia est très engagée dans l’approche interdisciplinaire de l’odeur et dans la préservation du patrimoine olfactif. Actuellement, elle fait partie de l’équipes scientifique attachée au patrimoine olfactif à l’UCL Institute  for Sustainable Héritage à Londres et travaille sur Odeuropa.

Intervention

CARO VERBEEK

Historienne de l’art et des senteurs, curatrice, créatrice et enseignante.

Après avoir travaillé en tant que curatrice au sein de différents musées (Stedelijk Museum et Rijksmuseum Amsterdam), Caro Verbeek s’est orientée vers une carrière académique en 2015 pour finaliser son doctorat sur les senteurs et leurs relations à l’histoire de l’art et à la muséologie en 2020. Son objectif est de (re)construire une histoire plus inclusive et démocratique de l’art en la re-situant dans un perspective sensorielle. En plus de curater des expositions, des visites et des workshops olfactifs, le Dr. Caro Verbeek a fondé « Odorama », une plateforme sur la culture des senteurs chez Mediamatic. Enfin et surtout, elle innove dans l’éducation autant que dans les musées, les académies artistiques et les universités, qui conçoivent des solutions et des outils pour valoriser notre « regard » sensoriel. Grâce à son approche de la science avec ses mains et avec son nez (hands-on, nose-on approach), elle est considérée comme une « érudite artistique » et une « performeuse académique ».

Intervention

RAPHAËL TRONCY

Professeur dans le département Data Science à EURECOM.

Il a obtenu sa thèse en informatique de l’Université Joseph Fourier à Grenoble (France) en 2004 et il a occupé des postes de chercheurs à l’INA (Paris, France), au CNR (Pise, Italie) et au CWI (Amsterdam, Pays Bas). Il a publié plus de 200 articles scientifiques dans différents journaux, conférences et workshops associés et il a régulièrement organisé des événements scientifiques. Il est le président du comité d’organisation pour la conférence principale du Web, The Web Conf 2022 qui se tiendra à Lyon (France). Ses domaines d’expertises recouvrent l’ingénierie des connaissances, l’extraction d’information et les systèmes de recommandation. Il est le chercheur principal dans de nombreux projets nationaux (ASRAEL, ACAV, ANTRACT, Datalift, DOREMUS) et européens (H2020 Odeuropa, H2020 SILKNOW, H2020 MeMAD, CHISTERA CIMPLE, FP7 LinkedTV, FP7 MediaMixer) où les technologies du Web Sémantique et du Traitement de la Langue Naturelle sont utilisées pour construire des graphes de connaissances, des moteurs de recherche exploratoires et des systèmes de recommandations. Il a été missionné en 2016 par le ministère de la culture et de la communication pour rédiger un rapport quant à l’utilisation des technologies du web sémantique pour la promotion des événements culturels et touristiques en France.

Intervention

BRIGITTE MUNIER

Animatrice de la conférence. Elle sélectionnera les questions du public. Elle est l’auteur entre autres de Odeurs et parfums en Occident (2017)

Enseignant-chercheur en sociologie de la littérature et de la culture à Télécom-ParisTech jusqu’en 2018, elle est membre du bureau de la rédaction d’Hermès/CNRS.

Derniers ouvrages : Robots. Le mythe du Golem et la peur des machines, Paris, La Différence, 2011 et Odeurs et parfums en Occident. Qui fait l’ange fait la bête, Paris, Le Félin, 2017 ; ouvrages collectifs sous sa direction : Technocorps, la sociologie du corps à l’épreuve des nouvelles technologies, Paris, François Bourin, 2013 et À vue de nez, Paris, CNRS éditions, 2018. En codirection avec Éric Letonturier, La Voie des sens, N° 74 de la revue Hermès/CNRS, mai 2016.