Retour aux conférences

Six musées et un château, en Île-de-France, au défi de la proximité

16/09/2021 10:00
Le château d’Ecouen, dans le Val-d’Oise, date du XVIe siècle et abrite désormais le Musée national de la Renaissance. © PWP -RmnGP
Inscription conférences

Le château d’Ecouen, dans le Val-d’Oise, date du XVIe siècle et abrite désormais le Musée national de la Renaissance. © PWP -RmnGP

 

La crise sanitaire, mais aussi les enjeux liés à la lutte contre les émissions de GES, donnent un nouveau rôle à la proximité. S’ils ont été terriblement affectés par la fermeture de leurs sites, les lieux culturels peuvent trouver un nouveau souffle dans cette tendance, et notamment celles et ceux qui aujourd’hui moins connus pourront être demain au cœur d’une stratégie de « circuits courts culturels ». En effet, pourquoi aller chercher au loin ce que la proximité nous propose ?

Pour explorer cette voie porteuse d’avenir, nous avons choisi six musées et un château tous situés en Île-de-France (hors Paris), chacun d’entre eux représentant un département francilien. Notre choix fut arbitraire, avec pour seul souci, une sorte de variété représentative. Nous croyons l’avoir obtenue avec ce rassemblement « introuvable » mais passionnant par sa diversité de taille, de publics, de statuts, de collections et d’histoires.

Pour chacun d’entre eux, la proximité, voire le voisinage, est une opportunité à explorer. Ce seront donc sept expériences originales que nous vous proposerons de découvrir lors du SITEM. Elles seront orchestrées et remises en perspectives par Vincent Gollain, directeur de l’économie à l’Institut Paris Région, modérateur de la conférence, dont le talent pour « faire parler » est notoire.

Intervenants

VINCENT GOLLAIN

Directeur du Département Économie et spécialiste « attractivité et marketing territorial » à l’Institut Paris Region, vincent.gollain@institutparisregion.fr

Directeur du Département Economie, Vincent Gollain étudie depuis plus de 25 ans les transformations économiques et accompagne les stratégies et politiques des territoires. C’est aussi un spécialiste reconnu sur l’attractivité et le marketing des territoires avec de nombreuses missions à son actif en France et à l’international. Son département d’études réalise régulièrement des études et missions sur le rôle des établissements culturels dans la vie et l’attractivité des territoires. Leurs travaux portent aussi sur les quartiers culturels et créatifs ainsi que sur le secteur économique des activités culturelles. L’Institut Paris Region est l’agence régionale chargée d’accompagner la Région Ile-de-France et les pouvoirs publics dans la définition et la mise en œuvre de politiques publiques.
Entre 2002 et 2014, Vincent Gollain était l’un des cadres dirigeants de l’Agence Régionale de Développement Paris Ile-de-France.
Auteur d’articles et ouvrages sur le développement économique et touristique, il a publié fin 2020 chez Territorial Editions un ouvrage sur la nécessité de réenchanter les lieux publics. Il conseille régulièrement des décideurs publics et privés, mais aussi des collectivités territoriales et agences. Il conseille régulièrement des décideurs publics.

PHILIPPE LUEZ

Directeur du Musée national de Port-Royal des Champs (Yvelines)

Conservateur général du patrimoine, Philippe Luez a été membre du Greco n°2 (Histoire religieuse moderne et contemporaine) du CNRS de 1989 à 1992. Il a été conservateur au musée national du château de Compiègne (1998-2002) puis chargé de mission auprès de la directrice des Musées de France au ministère de la Culture (2002-2005). Il est directeur du musée national de Port-Royal des Champs depuis novembre 2005 et directeur du Groupement d’intérêt public Port-Royal depuis 2007. Il a publié une synthèse sur l’histoire de Port-Royal au XVIIe siècle (Paris, Belin, 2018) et a présenté plusieurs expositions d’art religieux en lien avec l’histoire de Port-Royal : Madeleine Horthemels (2011), Jean Restout et les miracles de Saint-Médard (2013) ou Sébastien Bourdon, peintre protestant? (2019). Il prépare une exposition sur « la Forêt, ou le désert des Solitaires au XVIIe siècle » (2022).

Intervention

MARIE PINTRE

Chef du service des publics, de la programmation culturelle et du patrimoine au Musée des Années 30, Musée Paul Landowski, Musée Paul Belmondo (Hauts de Seine)

Direction des musées municipaux et du patrimoine de Boulogne-Billancourt.

Attachée de conservation du patrimoine, ancienne élève de l’École du Louvre et de l’université Paris IV Sorbonne, elle a travaillé pendant 5 ans au sein du service départemental de la conservation et de la valorisation du patrimoine et des musées de la Meuse comme chargée de développement du réseau des musées avant de rejoindre la Ville de Boulogne-Billancourt.

Intervention

ANNE YANOVER

Directrice du Musée d’art et d’histoire Paul Eluard (Seine st Denis)

Anne Yanover est historienne de l’art et directrice du musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis. Après des recherches en art moderne sur Joaquín Torres-García, des avant-gardes parisiennes des années 1920 et 1930 à l’avènement de l’Universalisme constructif en Amérique latine, puis un master consacré à l’art contemporain et son exposition, elle s’est spécialisée dans l’étude, la conservation et la valorisation des collections de musées au sein du réseau de collections publiques d’art moderne et contemporain Videomuseum. Responsable du service des collections du musée de Saint-Denis depuis 2014, elle en a pris la direction en 2019. Elle a notamment conçu et réalisé les expositions suivantes, en tant que commissaire ou co-commissaire : Un.e Air.e de famille (2021) ; Pablo Picasso, Paul Eluard, une amitié sublime (2020) ; 36 épisodes du Siège de Paris, l’énigme de la Suite Binant (2019) ; Un chef-d’oeuvre dans ton salon ! Edmond Frapier ou les estampes de grands maîtres à portée de tous (2018) ; Autour du poème Liberté, Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue (2017) ; Deslignères, bois gravés de la Grande Guerre (2016) ; Ah, tu veux te frotter à la presse !! (2015)

Intervention

ANNE-LAURE CHAMBAZ

Directrice de Ecomusée du Val de Bièvre (Val de Marne)

Anne-Laure Chambaz est diplômée en géographie sociale. Elle dirige depuis quatre ans l’écomusée du Val de Bièvre, situé à Fresnes dans le Val de Marne. L’écomusée est rattaché administrativement au territoire du Grand-Orly Seine Bièvre, et bénéficie de l’appellation Musée de France. Après une première expérience professionnelle dans le milieu associatif dédié à la médiation scientifique et technique , elle intègre la fonction publique comme attachée territoriale en 2005, et pilote la création d’un équipement municipal dédié à l’éducation populaire et à la participation citoyenne. Après sept années enrichissantes à la direction de ce lieu, elle réoriente sa carrière et met à profit ses compétences en gestion de projets culturels en intégrant la direction d’un établissement muséal. Anne-Laure Chambaz s’attache à placer la participation des habitants au cœur du projet scientifique du musée, et porte des actions qui permettent une diversification des publics et une ouverture sur le territoire. Elle conçoit des expositions qui permettent la collecte et la valorisation du patrimoine de banlieue, avec une approche sensible qui met en exergue un patrimoine culturel immatériel souvent méconnu. Elle a été commissaire des expositions «  objets privés, histoires partagées » en 2018 ; « Fenêtres sur jardins » en 2019  ; et plus récemment « La ville en partage » en 2020.

Intervention

THIERRY CREPIN-LEBLOND

Directeur du Musée de la Renaissance-Château d’Ecouen (Val d’Oise)

Thierry Crépin-Leblond est un conservateur de musée et historien de l’art français, né le 19 janvier 1963 à Brazzaville.

Fils de diplomate, Thierry Crépin-Leblond étudie à l’École nationale des chartes où il obtient le diplôme d’archiviste paléographe en 1987. Il choisit ensuite d’intégrer l’École nationale du patrimoine et commence sa carrière de conservateur au musée national de la Renaissance, à Écouen (1989-2000). Il est ensuite directeur du château et du musée de Blois de 2000 à 2005, et il est promu au grade de conservateur en chef en 2003. Depuis 2005, il dirige le musée national de la Renaissance, où il a été commissaire de nombreuses expositions, et a été promu au grade de conservateur général du patrimoine en 2008.

Il enseigne l’histoire de l’art moderne à l’École des chartes et à l’École du Louvre.

Le 7 janvier 2014, il est nommé membre suppléant du Haut Conseil des musées de France. Le 26 avril 2017 il est nommé membre du conseil d’orientation de l’établissement public du domaine national de Chambord.

Il participe ponctuellement à l’émission Secrets d’histoire, présentée par Stéphane Bern, sur France 3.

Intervention

KARINE MEDRALA-CERVO

Sous-directrice du patrimoine et des musées du Département de Seine-et-Marne.

Elle anime et encadre le réseau des 5 musées départementaux propriété du Département : le musée de Préhistoire d’Ile-de-France à Nemours, le musée des peintres de Barbizon, le musée Stéphane Mallarmé, le musée-jardin Bourdelle, le musée de la Seine-et-Marne ainsi que le château médiéval de Blandy-les-Tours.

Architecte DPLG (1995), diplômée de l’Ecole de Chaillot (1997), elle a investi plusieurs champs du patrimoine. Après avoir débuté sa carrière auprès de Bernard Collette, architecte en chef des monuments historiques, elle a successivement occupé des postes, dans la fonction publique d’État (1999-2007), puis dans la fonction publique territoriale (2007-2019 – chef du service du patrimoine puis chef du service du développement patrimonial et culturel des territoires – Département de l’Essonne). Ces postes ont tous eu pour objectifs et enjeux la préservation, restauration, conservation et valorisation du patrimoine quels qu’en soient les domaines ; du site archéologique, au jardin remarquable, des collections muséales labellisées musée de France aux maisons des Illustres ou bien encore qu’il s’agisse du patrimoine monumental protégé ou non au titre des monuments historiques.

Convaincue du pouvoir d’attractivité du patrimoine dans toute sa diversité, elle œuvre avec ses équipes à l’un des objectifs au cœur des préoccupations des métiers culturels, assurer la rencontre avec les publics dont ceux de proximité.

Intervention

YANN EMERY

Médiateur culturel au musée de Préhistoire d’Île-de-France.

Après une formation universitaire en histoire et en archéologie à Lyon et des premières expériences professionnelles dans le département de l’Ardèche, il rejoint en 2004 le musée de Préhistoire d’Île-de-France à Nemours. Depuis 2017, il est en charge du développement des outils numériques et a conçu plusieurs projets de médiation numérique pour le parcours permanent ou les expositions temporaires du musée. En 2020, lors du premier confinement, il élabore un dispositif de médiation à distance qui permettra au musée de Préhistoire d’Île-de-France de proposer une offre culturelle attractive tout au long de la crise sanitaire tout en le dotant d’une offre alternative pérenne. Cette initiative a été relatée dans la Lettre de l’Ocim n°194.

FANNY MALVEZIN

Conseillère Technique au Cabinet du Président du département de l’Essonne – Domaine de Chamarande (Essonne)

Fanny Malvezin, conseillère au cabinet du Président du Département de l’Essonne, est chargée des relations publiques et des partenariats depuis 2016.Cheville ouvrière de la fondation Essonne Mécénat, parrainée par Stéphane Bern, elle assure l’animation de la collecte de fonds privés et la mise en place de partenariats pour la restauration du patrimoine de la collectivité fort de trois Monuments historiques (Domaines de Chamarande et Méréville, maison des illustres de Foujita).

Auparavant, elle a tour à tour été journaliste en presse quotidienne régionale, attachée parlementaire et chargée de communication au service de presse de l’ambassade de France aux Etats-Unis.

Fanny Malvezin est titulaire d’un Master de Droit public et Sciences politiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et d’un diplôme de Business communication de l’American University de Washington, D.C (USA).

Intervention

CLAIRE POIRION

Chef du service de la conservation
Direction des musées municipaux et du patrimoine de Boulogne-Billancourt.

Ancienne élève de l’Ecole du Louvre et de Bruno Foucart à l’université de Paris IV-Sorbonne, historienne de l’art, elle a été responsable scientifique des collections de la bibliothèque Paul-Marmottan dédiée à la période napoléonienne. Elle est aujourd’hui chef du service de la conservation des musées de la ville de Boulogne-Billancourt où elle a piloté plusieurs expositions et publications dont Reflets de guerre (2014) et L’art déco, un art de vivre, le paquebot Ile-de-France (2019). Elle travaille actuellement à la préparation d’une exposition sur le peintre voyageur Jean Bouchaud (1891-1977).